Ton monde aura changé

PARTIE 1

Bien sûr on aimerait offrir
une eau juste et nouvelle
une eau de frais, de libre nage
une eau comme un mot neuf
une eau pareille aux javelots
l’apaisement aigu d’un objet de puissance
apte à terrasser ce monstre du dehors,
trancher en un instant son ventre et le répandre aux vents
puis pousser le cadavre au fossé
Écart définitif

Enfin

Enfin à nos routes soustrait
Nos routes reverdies et fleuries bellement
Ces creux chemins boisés où la main de l’amant
se lie à son amante en acompte d’ivresses
en approche aux caresses
Plus encore que l’amour
mais l’infinie découverte de peaux, de soupirs, de touchers inconnus
qu’un drap enlimacé laisserait découvrir
choisissant sa retraite au pied d’un lit défait
pudique et résigné

Bien sûr l’arme est enfouie dans son lieu très secret
Peut-être le dragon dans son ultime rage
sachant ses derniers jours exulte ses orages,
voyant la main, le poing sur la lance fermés
pointe et fil décidés à pourfendre
gueule et flancs et ventre blanc dressé

Qu’enfin du démon l’entraille se déroule, et qu’il meure
comme aurait pu le faire l’archange de légende

Mais nous, simples humains, d’où tirer l’énergie, sinon du désespoir
où plus rien n’a de sens que celle de se sauver, soi et les autres à son entour

(Prière d’un athée touché par une grâce)
et soudain sauvé, séparé de son habitude
Non pas héros mais instrument divin
Destin qu’un vague oubli prochainement lissé emportera bientôt,
et dont l’action pourtant, le temps d’entre deux guerres,
aura changé le monde.

PARTIE 2

Nous errons tant, nous autres bien-pensants
Saint-Michel est bien là, mais le dragon qu’il cherche
n’est pas dessus la terre de nos cheminements
à jeter ses regards vers nos seuils qu’on verrouille
Serrures inutiles
Gonds déjà corrompus

Nous errons, cherchant le diable à l’affût en des lieux étrangers

Écoute le galop du cheval de l’Archange
Il ne s’éloigne pas
Entends-tu ?
C’est vers ton grand effroi que son épée bientôt fraiera son douloureux chemin
Et ce jour
tu auras la certitude
l’infinie conviction
avant que le mal à nouveau te remplisse
d’avoir été libre
le temps d’entre deux guerres

Le temps d’entre deux guerres
ton monde aura changé

Mars 2012

445px-Guariento_002

Origine de cette image :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Guariento_002.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s