Riche !!

fortune
quand donc arrêteras tu de me narguer de loin

fortune
je te veux je te hais
de n’être pas en route
vers moi

après tout
je suis pas pire qu’un autre
j’ai même envie d’aller ta main dedans la mienne
écumer les boutiques
répandre les cadeaux

fortune
tu sembles avoir choisi toujours les mêmes noms
comme si tu triais sur des listes secrètes
l’élu et le forçat
aux premiers les monnaies et aux autres le son
tintement que les pièces font en tombant là-bas

fortune
thune que je n’ai pas
fort tu ne me rends pas
lorsque tu distribues ailleurs tes richesses

essaie-moi un jour
je serai ton amant
ton fou pour te distraire
te masserai les pieds
laverai tes assiettes
recoudrai ton tailleur
un éventail en plume agitera le vent
pour chasser la chaleur de l’air à ton front las
puiserai au tréfonds de mon esprit comblé
les poèmes jolis écrits rien que pour toi
toi princesse pâmée
ravie d’être choyée par autant de tendresses
m’ouvriras grand le coffre ou s’entassent richesses
et d’un auguste geste me diras:
« sers toi.. »

fortune
approche
j’ai la main en caresses et les yeux de velours
la peau rasée de frais prête à sentir tes lèvres
et l’oreille aguérie pour entendre la chute
des liasses à dépenser sur notre lit d’amour

si tu me donnes tout je t’en rends la moitié
et te vouerai un culte où je serai curé
je peindrai sur les murs ton visage de Diane
changerai les bouquets avant qu’ils ne se fanent
comparerai la pluie à tes diamants posés

je me mets à genoux
donne moi tes cailloux
désigne d’un regard un quelconque couteau
et de ma main tranchée je te ferai cadeau

fortune
pour un sourire de toi je vendrai père et mère
et mes enfants aussi si cela peut te plaire
tu veux aussi mon âme?
la voila, noble dame

si tu veux j’oublierai ce que j’étais avant
détournerai les yeux des hanches de ma femme
égorgerai le chien qu’à recueilli ma fille
brûlerai les dessins aux murs du petit

faut-il un document pour officialiser
ce contrat entre nous?
je le signe où tu veux mais surtout viens et marque
de ton sceau merveilleux ce bel accord et raque

vois à quoi je suis prêt
vois comme je suis rendu
les bras en croix et nu
je soupire aux bienfaits
de ton argent béni

fortune
la vie sera si belle…

Décembre 2011

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s