La triandine

Nous avions emménagé dans le lotissement neuf. Les maisons, très semblables les unes aux autres, poussaient sur leur demi-hectare de terrain, puis recevaient leurs habitants dès qu’on avait ôté les échafaudages.

Mon père, comme ses voisins, s’était procuré le nécessaire pour jardiner. Il convenait de faire pousser, dans les proportions choisies par chacun des nouveaux propriétaires, des légumes ou de la pelouse.
Alors que tous s’échinaient à utiliser la bêche plate traditionnelle, mon père utilisait une fourche à bêcher, qu’il appelait “triandine”. L’avait-il achetée, la lui avait-on donnée ? Personne n’a jamais songé à lui poser la question.
Triandine, ça fait penser à ‘trois’. La triandine de mon père avait quatre dents. Le jardinage a ses mystères.

(suite…)

Publicités

SundOa

Alors, un soir, juste avant que les bras oranges du soleil ne se replient vers l’horizon, un oncle, d’ordinaire silencieux, vint nous parler.

-”Pour se rendre à la baie de SundOa, située juste à la sortie du défilé des Hautes-Roches, il nous faut emprunter le très-redouté  Passage des Kriels qui mène au col du Trangle.

Une crainte profonde, sombre comme une immense nuit, semblable à un grand silence à l’intérieur duquel on perçoit seulement les battements de son coeur et le crissement des plus fines plumes du pli des ailes nous étreint au seul souvenir de ce passage ; tout au moins, dans l’esprit de ceux qui y ont survécu.

C’est le Grand Voyage.

(suite…)

Equinoxe

Là mugissait la mer aux lèvres écumantes
dès les premières dunes au-delà des jardins
franchis comme on traverse une rue dépeuplée

D’étranges animaux silencieux et placides
le voyant s’approcher vers lui tournaient les yeux
et silencieux comme eux il entrait sans mot dire

(suite…)

Ecrire, c’est facile

Les méthodiques choisiront un sujet, une forme, un rythme à compter sur les doigts.
Les intuitifs auront une approche pragmatique. Ils attendent l’idée, l’intuition, le concept inédit. Puis ils explorent -ils s’explorent. Et ramèneront l’or ou le feu de leurs cheminements. Pour autant qu’elle soit libre dans la forme, leur poésie ne l’est pas dans le choix de l’argument; il s’impose, il s’invente indépendamment de la volonté.

Pour premier genre, la précise méthodologie n’enlève rien au travail à fournir, seule garante d’un résultat prosodiquement impeccable.
Mais la métrique, le pas de l’oie m’ont toujours emmerdés.

(suite…)

Piliers

Les piliers de bar ont remplacés ici
les colonnes des temples où résidaient les dieux
en caduques statues qu’autrefois on priait

on se croit bien plus libres
on se croit bien plus libres
on croît en mal-mesure

(suite…)